L’association Saint-Raphaël

L’œuvre de Saint-Raphaël est crée en 1860 par Amédée Ferrand de Missol, médecin, devenu prête. Avec le concours des « Dames de Saint-Raphaël », ils accueillent « la mère et l’enfant »en difficulté, dans un cadre familiale et chaleureux. En 1893, une communauté religieuse : « Les filles du cœur miséricordieux de Marie » prend le relais pour assurer la continuité de l’œuvre.

L’acquisition de la propriété d’Antony (2 place du Carrousel) a permis aux jeunes femmes de préparer la naissance de leurs enfants dans les conditions matérielles et humaines favorables.

Entre 1900 et 1945, 4 868 naissances sont enregistrées.

L’association est crée le 25 août 1915(parution Journal Officiel n°245-10 Septembre 1915). Elle est reconnue d’utilité publique en 1929.

En 1947, des sœurs de la congrégation établissent l’œuvre en Colombie. L’Association conserve jusqu’à ce jour des liens avec la communauté locale, toujours dirigée par une congrégation religieuse.

En 1972, la congrégation des « Filles du cœur miséricordieux de Marie » cède l’œuvre et ses biens à l’Association, dirigée par des laïcs. Les subventions des collectivités ont remplacé progressivement les fonds légués. Aujourd’hui, les financeurs des dispositifs d’accompagnement sont le Conseil départemental et la D.R.I.H.L (Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement). Les services d’accompagnement sont assurés par des salariés qualifiés.

Dans les années 80′, l’association Saint-Raphaël a fait construire un nouveau centre maternel afin de moderniser les conditions d’accueil, et un Hôtel social,(CHRS) pour les familles en difficultés. Forte d’une expérience de 160 ans, l’Association tente de répondre aux enjeux de son cœur de métier, en constante évolution.

« La réhabilitation de pauvres jeunes filles chrétiennes plongées dans le désespoir par une première faute et auxquelles elle offre une planche de salut en les sauvant du déshonneur »

Les personnages historiques

amédée ferrand de missol

Amédée Ferrand de Missol

(1805-1883)

Né à Saint-Gervasy à quelques lieux de Nîmes, Amédée Ferrand de Missol est né dans une famille qui comptait plusieurs illustrations dans l’Église et dans la Magistrature. Médecin à Paris, Amédée Ferrand de Missol, est décrit comme un homme d’une charité inépuisable.  lire la suite..

blanche frichot

Blanche Frichot

(1850-1924)

Blanche Frichot est née à Paris dans une famille ouvrière, aux idées républicaines et anticléricales. Pourtant elle adhéra très jeune à l’enseignement de la foi catholique chez les Sœurs de Saint-Louis qui lui faisait la classe.

Elle entre plus tard, dans le Tiers-Ordres du Cœur de la Mère Admirable, dirigé par les Eudistes. Lire la suite …

père dauphin

Père Dauphin

(1841-1912)

Père Dauphin : DAUPHIN (JEAN-JOSEPH), eudiste.

Jean-Joseph Dauphin est né à Louvigné-du-Désert, (Rennes), le 14 septembre 1841. Son nom reste attaché à la constitution de la Société religieuse des « filles du cœur miséricordieux de Marie »  connues sous le nom « des Dames de Saint-Raphaël ». Le père Dauphin a connut l’Œuvre par Mlle Blanche Frichot, sa dirigée, membre du tiers-ordre eudiste et directrice des « Dames de Saint-Raphaël ». Jusqu’à sa mort , il veilla à la bonne gestion et à la continuité de l’œuvre de Saint-Raphaël. Lire la suite…

« Vos 2 enfants de Saint-Raphaël, Merci »

faire-part de lariage de deux anciens enfants de Saint-Raphaël

« Nos enfants sont bien entourés, nous pouvons vivre de façon décente, Merci »

une auxiliaire avec des enfants dans la cour de la crèche

Contactez-nous au 01 46 66 35 61 ou envoyez-nous un message J’envoie un mail